Le vin de Bordeaux

Les textes ci-dessous proviennent du « voyage au pays des vins de Bordeaux » parution du Comité Départemental du Tourisme de la Gironde.

Cinquante sept appellations pour environ 120 000 hectares de vignes, 8000 châteaux et presque 13 000 viticulteurs, qui dit mieux ? Nulle part ailleurs dans le monde, vous ne trouverez une famille aussi nombreuse

Parce que le bordelais est le plus vaste vignoble d’appellations d’origine contrôlées de France et que sur son territoire, cohabite une offre extrêmement plurielle et complète : vins rouges, blancs sec, blancs moelleux ou liquoreux, rosés, clairets, crémant de bordeaux (qui a remplacé en 1990 les anciens mousseux) et Fine de bordeaux (une eau de vie produite à partir de vins blancs).

Cette floraison d’appellations est un moyen de marquer sa différence, sa singularité. C’est aussi un moyen de se protéger des fraudeurs, et par la même, de garantir au consommateur un produit de qualité.

6 grandes familles de vin

  • Bordeaux et Bordeaux supérieur (rouge, rosé et clairet)
  • Saint-Émilion, Pomerol, Fronsac
  • Blanc moelleux et liquoreux
  • Vins de Côtes
  • Médoc et graves
  • Blancs secs et Crémants

3 appellations

  • appellations régionales
    Ces appellations correspondent aux frontières administratives du département de la Gironde à l’exclusion des zones forestières, des marais et des terrains inondé par les crues régulières des rivières. Tout viticulteur girondin a le droit d’apposer ces appellations sur ses étiquettes : Bordeaux Rouge, Bordeaux Rosé, Bordeaux Clairet, Bordeaux Blanc, ou selon certaines conditions de production, Bordeaux Supérieur Rouge ou Blancs
    Toujours dans cette série, dite régionale, se glissent les appellations Crémant de Bordeaux Blanc, Crémant de Bordeaux Rosé et Fine de Bordeaux
  • appellations sous-régionales.
    Ces appellations évoquent un pays, par exemple l’Entre-Deux-Mers-, Les Graves, le Médoc, les Premières Côtes de Bordeaux, ou encore un canton comme les Côtes de Bourg
  • appellations communales
    Dans le souci de mettre en avant leurs différences, certains propriétaires ont souhaité s’individualiser. Et voici que sont apparues les appellations communales, souvent les plus prestigieuses : Saint Estèphe, Pomerol, Barsac, Loupiac, Pauillac ou encore Margaux, Sauternes ou Saint-Emilion, ces trois dernières regroupant plusieurs communes

Les cépages dans le bordelais

Les vins fins du Bordelais sont des vins d’assemblage. Leur complexité, leur finesse, leur capacité au vieillissement sont le fruit d’un savant dosage entre les différents raisins, provenant de diverses variétés de plants de vignes (définition même d’un cépage), que l’on cultive sur des parcelles différentes.
Les grappes de raisin, arrivées à maturité, seront vivifiées par cépage puis ces moûts seront assemblés dans les chais et donneront naissance à un vin unique

Pour les vins rouges, les cépages que l’on retrouve le plus souvent sont le Cabernet –Sauvignon, le Cabernet Franc et le Merlot noir et pour les vins blancs le Sémillon, le Sauvignon et le Muscatelle.